PrésentationPierre Grosbois

Présentation

L’ERAC

L’École régionale d’acteurs de Cannes est un établissement de formation supérieure au métier de comédien. Le cursus de trois années est implanté à Cannes pour les deux premiers cycles et à Marseille pour le troisième. Il est habilité à décerner le diplôme national supérieur professionnel de comédien (DNSPC). Les étudiants qui le souhaitent peuvent compléter le DNSPC par une licence en Arts et Spectacle, en partenariat avec Aix-Marseille Université (AMU). Le cursus de troisième année développé dans l’IMMS a pour thème la mise en situation professionnelle et la confrontation au public.

L’ERAC est signataire de la plateforme de l’enseignement supérieur d’art dramatique, mise en place en 2003 par le Ministère de la Culture. Elle participe aux principes communs de qualité : elle place l’interprétation au cœur de l’enseignement, rappelle l’importance des fondamentaux et des acquisitions techniques, de la culture générale et théâtrale ouverte sur les autres arts et de la préparation au métier.

La formation dispensée par l’ERAC ambitionne d’offrir à ses étudiants une formation harmonieuse où les diverses disciplines enseignées et les ateliers proposés sont structurés pour favoriser et accompagner leurs progrès.

 

L’IMMS

Imaginé depuis plus de 10 ans par les équipes de l’ERAC et de l’ISTS (Institut Supérieur des Techniques du Spectacle), l’IMMS ouvre ses portes. Inauguré le 3 septembre 2015, l’Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle est un lieu de formation et d’émergence autour des Métiers du spectacle. Il réunit l’ERAC et le CFA des métiers du spectacle autour d’un projet commun consistant à développer un programme de formation dans les domaines artistiques et techniques du spectacle vivant (formation initiale et continue).

Cet institut accueillera trois sections de CFA (Centre de Formation des Apprentis) ainsi que la 3ème année de l’ERAC, une passerelle entre la formation et la professionnalisation. Ce bâtiment a une superficie totale de 2 500 m² répartis sur 5 niveaux, avec au cœur du bâtiment, la salle Michel Corvin, complété d'un studio de répétition, d'un plateau numérique, d'une salle de conférence et de salles de cours.

La salle Michel Corvin est le point fort du projet : les étudiants et les apprentis évoluent dans cette salle de spectacle, un univers réaliste et très technique.

 

CANNES - MARSEILLE

UNE ÉCOLE : DEUX SITES

De par son histoire l’ERAC est implantée à Cannes et à Marseille.

CANNES

L’École développe à Cannes les deux premières années de son cursus axé sur l’acquisition des techniques fondamentales de l’art du comédien. Elle dispose de plusieurs espaces de travail : la Villa Barety et les studios du boulevard de Lorraine.

MARSEILLE

La troisième année est consacrée à la mise en situation professionnelle et à l’insertion ; elle est implantée à Marseille, véritable carrefour de l’emploi des comédiens sur tout le sud de la France. En fonction des projets, les élèves comédiens sont amenés à se déplacer sur l'ensemble du territoire et à l'étranger.

 

PROJET PEDAGOGIQUE

Le projet pédagogique de l’ERAC pose le principe du développement individuel de chaque jeune comédien au sein d’un collectif de travail.

La rencontre avec des artistes aux pratiques différentes et aux esthétiques multiples, l’apprentissage de techniques diverses au service de la représentation ont pour but d’épanouir la personnalité artistique de celui-ci tout en le rendant maître de ses moyens.

Cette approche spécifique repose sur une délicate alchimie : développer l’autonomie du jeune comédien par son contact avec une pluralité d’expériences et forger par là sa capacité d’adaptation aux évolutions permanentes de l’art dramatique. Ce projet n’est rendu possible que grâce à la mise en synergie des enseignements dont la formation du jeune acteur constitue le point de mire.

Le programme pédagogique est articulé, pour chacune des années, autour de quatre ateliers d’interprétation (de 8 semaines chacun), de disciplines de base (corps, voix, espace et dramaturgie), d’ateliers spécifiques (marionnettes, clown, fil), et de rencontres diverses liées à la profession. Une partie du projet est constituée par des travaux individuels ou collectifs des élèves.

 

DNSPC - DIPLÔME NATIONAL SUPÉRIEUR PROFESSIONNEL DE COMÉDIEN

Depuis 2008, l’ERAC est habilitée par le Ministère de la Culture et de la Communication à délivrer le DNSPC (Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien). Cette formation sur trois ans est soumise à un contrôle continu des connaissances.

Durant les deux premières années, les cours techniques, théoriques et d’interprétation s’imbriquent tout au long de la semaine ; les techniques de base sont intégrées au travail d’interprétation. Le programme est organisé en modules composés d’un atelier d’interprétation et de cours techniques qui lui sont rattachés. Chaque module est capitalisé en crédits ECTS, le système européen de transfert et d’accumulation de crédits développé par l’Union Européenne pour faciliter la lecture

et la comparaison des programmes d’études des différents pays européens.

En troisième année, l’effort se porte sur des ateliers / productions réalisés dans des conditions professionnelles avec des metteurs en scène de premier plan.

1ère année

Les bases fondamentales du jeu : approche technique et réflexive des langages de l’acteur

2ème année

Mise en jeux, expérimentations et recherches

3ème année

L’acteur : artiste / créateur

Confrontations aux publics et aux institutions

L’enseignement proposé est gratuit, les élèves bénéficient du statut d’étudiant et à ce titre peuvent bénéficier de tous les droits liés à ce statut (bourse, sécurité sociale étudiante, service du CROUS...) Chaque promotion est composée de 14 étudiants (7 filles et 7 garçons).

 

L’ERAC est également habilitée à délivrer le DNSPC par la procédure de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience).

La procédure de VAE est définie par la  loi L-2002-73 du 17 janvier 2002 qui reconnaît à toute personne engagée dans la vie active le droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l’acquisition d’un diplôme.

 

Cf décret n° 2002 – 590 du 16 avril 2002 et fixant les conditions d'habilitation des établissements d'enseignement supérieur à délivrer ce diplôme

Extrait du décret n° 2002 – 590 du 16 avril 2002 :

« Peuvent donner lieu à validation les acquis de l'expérience correspondant à l'exercice, continu ou non, pendant une durée cumulée d'au moins trois ans, d'activités salariées, non salariées ou bénévoles. Ces acquis doivent justifier en tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l'obtention du diplôme postulé ».

Ce diplôme est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles - RNCP.

                                                                                                                                    

CONDITIONS D’ACCES

 

Pour accéder à la validation des acquis de l’expérience pour le DNSPC, vous devez remplir les conditions suivantes :

Le demandeur doit pouvoir justifier d’une durée minimale d’activité - salariée, non salariée ou bénévole - de trois années, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre - minimum de 1521 heures ou 129 cachets sur cette durée.

Vous devez attester d’une durée d’activité minimum de 36 mois cumulés, mais qui peuvent ne pas être consécutifs.

Cette procédure concerne les comédiens professionnels, et le cas échéant, ceux qui ont reçu une formation dans un établissement d’enseignement supérieur en théâtre en complément de leur activité professionnelle.

Les périodes de formation initiale ou continue ne sont pas comptabilisées.

Le montant des droits pour l’inscription à la VAE, applicable à ce diplôme, est fixé à 780 euros, et peut être pris en charge par un tiers :

Pôles Emploi/AFDAS, FONGECIF ou employeur, Régions… Arrêté du 4 novembre 2009 - articles 22/23 définissant le montant des droits d’inscription.

 

ETAPE 1 / PROCEDURE DE DEMANDE DE VALIDATION EN DEUX PARTIES 

 

• La première partie du dossier : livret 1 : Recevabilité

Elle est destinée à évaluer la recevabilité de la demande.

Elle est à adresser au directeur de l’ERAC : ERAC  - à l’attention de Mr Didier Abadie - 68 avenue du Petit Juas - 06400 Cannes

La recevabilité est prononcée dans un délai de deux mois après sa réception.

Si le livret est recevable, l’ERAC envoie au candidat une notification de recevabilité et indique la suite de la procédure pour la constitution du dossier 2 de demande de VAE.

• La deuxième partie du dossier : livret 2 : Mise en valeur du parcours artistique

Il s’agit de l’étape de constitution et de rédaction du dossier à destination du jury de validation.

 

ETAPE 2 / PROCEDURE DE VALIDATION

 

1 - JURY et ENTRETIEN

 

Le jury détermine les connaissances, aptitudes et compétences (cf article L 335 – 5 du Code de l’Education) qu’il déclare acquises dans l’activité salariée, non salariée, bénévole ou de volontariat du candidat.

L’expérience du candidat est examinée au regard du dossier de validation réalisé et d’un entretien ; le cas échéant, le candidat peut être confronté à une situation professionnelle.

Ces différents éléments sont mis en regard de ceux relatifs au diplôme concerné et réputés nécessaires à l’exercice du ou des métiers concernés.

A l’issue de l’entretien, le jury, présidé par le directeur de l’établissement ou son représentant  et comprenant des représentants des milieux professionnels (employeurs et salariés), délibère sur la délivrance du DNSPC aux candidats.

 

2 - CERTIFICATION

 

 

Les livrets 1 et 2 peuvent envoyés par mail sur simple demande au 04 93 38 73 30.