LA VIE EST FAITE DE POUSTIAKI

25 > 27 MAI 2020 - 20:00
FRICHE BELLE DE MAI MARSEILLE

Un projet de recherche de Marie Razafindrakoto avec 6 élèves/comédien.ne.s de l'Ensemble 27 Maxime Christian, Ioachim Dabija, Basile Duchmann, Lisa Kramarz, Loala Roy, Quentin Wasner-Launois

Les poustiaki sont les “petits riens”, les “broutilles” qui font conversation. En russe, il s’agit d’un mot banal, presque invisible et qui revient souvent dans la bouche des personnages d’Anton Tchekhov. Quand ils n’arrivent pas à se dire les choses importantes, ils se disent des banalités : des poustiaki (пустяки).

Le professeur Alexandre Sérébriakov décide de se retirer à la campagne. L'irruption dans la demeure familiale de cet homme égoïste et de sa belle et oisive épouse Elena perturbe rapidement la vie paisible de Sonia et de Vania qui exploitent le domaine. Leur arrivée déclenche les passions et éveille des haines assoupies.

Prenant comme base de travail Oncle Vania d’Anton Tchekhov, nous avons cherché, improvisé et tenté d’exploiter la porosité entre la fiction et l’instant présent. Nous avons utilisé les figures existantes pour que le quotidien de ces scènes de vie à la campagne devienne théâtre.

Il ne s’agit pas d’un énième Vania, il s’agit d’une première recherche, d’une étape de travail.

L’Ecole est difficile. Les grands rôles, les grands poèmes dramatiques plongent ceux qui s’y affrontent dans l’innocence qui permet seule d’atteindre l’essentiel.

Antoine Vitez