Ludovic LAGARDEGuillaume Gelert

Ludovic LAGARDE

Metteur en scène - Directeur de la Comédie de Reims

 

Né en 1962 à Paris, il suit des études théâtrales à la faculté de Censier – Paris III. Il est élève comédien à l’Ecole Théâtre en Actes dirigée par Lucien Marchal. Puis devient assistant du metteur en scène Christian Schiaretti.

Il a pris la direction de la Comédie de Reims en janvier 2009.

C’est d'ailleurs à la Comédie de Reims, ainsi qu'au Théâtre Granit de Belfort qu’il réalise ses premières mises en scène. En 1995, il met en scène "Platonov et Ivanov" de Tchekhov. Il fonde sa propre compagnie en 1996 et met en scène "Le Cercle de craie caucasien" de Bertolt Brecht en 1998. En 2001, il répond à l’invitation du Théâtre National de Strasbourg et monte "Maison d’arrêt" d’Edward Bond avec les comédiens de la troupe. Parallèlement à son travail de création théâtrale, Ludovic Lagarde mène une importante activité de transmission et de pédagogie (Ecole du Théâtre National de Strasbourg, Conservatoire Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Institut Nomade de mise en scène, et Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes).

Il travaille régulièrement avec l’écrivain Olivier Cadiot ; leur première collaboration remonte à 1993, lorsqu’il lui passe commande d’une pièce, "Sœurs et frères", créée au Théâtre Granit de Belfort. Depuis, il a créé "Le Colonel des Zouaves" (1997), "Retour définitif et durable de l’être aimé" (2002) et, plus récemment, "Fairy queen" (2004).

Ses projets sont produits et accueillis par le Théâtre National de la Colline à Paris, le Théâtre National de Strasbourg, des Centres Dramatiques Nationaux (Rennes, Nancy, Reims, Toulouse, Angers) et par le Festival d’Avignon, où sa compagnie a été accueillie, pour une résidence de plusieurs mois en 2004, puis en 2007 avec la création de "Richard III" de Peter Verhelst.

Par ailleurs, il a réalisé plusieurs mises en scène d’opéra, et travaille régulièrement avec le directeur musical Christophe Rousset : "Cadmus et Hermione" de Lully en 2001, "Actéon et Les Arts florissants" de Charpentier en 2004, ainsi que "Vénus et Adonis"  de Desmarets en 2006. En avril 2008, il a mis en scène "Roméo et Juliette" du compositeur Pascal Dusapin, à l’Opéra Comique et "Massacre" de Wolfgang Mitterer à Porto, au festival Musica de Strasbourg. "Massacre" est repris à Reims, Nîmes, et à Paris à la Cité de la Musique en 2010.

Depuis 1997, Ludovic Lagarde a développé des liens avec des artistes et des théâtres en Europe ainsi que sur le continent américain, qui ont donné lieu à des tournées internationales, et à des mises en scènes, à la Schaubühne de Berlin, au Festival delle Colline de Turin ou à l’Espace GO de Montréal.

En mars 2010 à la Comédie de Reims, il crée "Doctor Faustus lights the lights" et récrée "Oui dit le très jeune homme", deux pièces de Gertrude Stein, adaptées par Olivier Cadiot.

Pour le festival d'Avignon 2010, Ludovic Lagarde a créé deux spectacles avec Olivier Cadiot "Un nid pour quoi faire" et "Un mage en été" qui sont depuis en tournée dans tous les grands théâtres de France. 

En janvier 2012, Ludovic Lagarde explore les trois pièces de Georg Büchner, proposées dans une même soirée. Hommage à une personnalité aussi éclectique que géniale, suscitant une admiration jamais démentie. Cette trilogie a été reprise en janvier 2013 au Théâtre de la Ville. En mars 2013, il met en scène au grand Théâtre du Luxembourg et à l'Opéra Comique La Voix Humaine d'aprés le livret de Jean Cocteau.