Eric LOUIS

Eric LOUIS

Elève comédien à l’Ecole du Théâtre National de Chaillot, dirigée par Antoine Vitez, il y rencontre Cyril Bothorel, Yann-Joël Collin et Gilbert Marcantognini, avec qui il fonde, en 1992, la compagnie « La Nuit surprise par le Jour ».

Il participe à l’aventure du Théâtre-Machine dirigé par Stéphane Braunschweig  et joue dans Woyzeck de Georg Büchner, Tambours dans la nuit de B. Brecht, Don Juan revient de guerre d’Odon Von Horvath et Ajax de Sophocle.

A la même période, il rencontre Didier-Georges Gabily. Associé à la création du groupe T’Chang’G, il joue dans Phèdres et Hippolytes (textes d’Euripide, Sophocle, Garnier, Racine, Ritsos), Violences puis Enfonçures de D.G. Gabily. Les Cercueils de Zinc de S. Alexievitch. Dom Juan – Chimères, un diptyque Molière – D.G. Gabily.

De 1992 à 2015, au sein de la compagnie « La Nuit surprise par le Jour », dont il est co-directeur artistique, il joue dans les mises en scène de yann-Joël Collin : Homme pour Homme et l’Enfant d’Elephant de B. Brecht, Henry IV de Shakespeare, La Nuit surprise par le jour, Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, TDM 3 de D.G. Gabily, La Mouette d’A. Tchekhov.

En 2005, il met en scène Le Bourgeois, la Mort et le Comédien, trilogie regroupant  Les Précieuses Ridicules, Tartuffe et Le Malade Imaginaire de Molière. Ce spectacle tourne deux saisons avant d’être présenté au Théâtre National de l’Odéon.

En 2014, il joue dans la Vie de Galilée de B. Brecht, dans une mise en scène de Jean-François Sivadier.

Parallèlement à son travail de comédien et de metteur en scène, il intervient comme collaborateur artistique sur le Monologue Héroïque, théâtre lyrique, une création d’Isabelle Van Brabant, ainsi que sur le projet Violences (reconstitution) de D. G. Gabily, mise en scène Y. J. Collin.

En collaboration avec Pascal Collin, il écrit Le Roi, la Reine, le Clown et l’Enfant, qu’il met en scène dans le cadre du Festival Odyssée du CDN de Sartrouville.

En marge de ces aventures de groupes ou de collectifs, qui constituent l’essentiel de son parcours, il joue également sous la direction d’Eric Lacascade, de Thierry Roisin, Michel Didym, Oskaras Korsunovas, Martine Charlet, Paule Annen …