Gurshad SHAHEMANJérémy Meysen

Gurshad SHAHEMAN

Médias

 

 

Actus 2016/2017

 

Gurshad Shaheman vient d’être nommé artiste associé au CDN de Rouen pour trois ans à compter de septembre 2017. Sur la même période, il sera également accompagné par le Phenix, Scène Nationale de Valenciennes dans le cadre du Pôle Européen. Sa dernière création, Pourama Pourama, a été citée dans les Inrock’ par Hervé Pons parmi les 5 meilleurs spectacles de 2015. 

Cette trilogie autofictionnelle, composée des trois pièces, Touch me, Taste me et Trade me sera reprise cette saison au CCAM de Vendoeuvre les Nancy en février et au festival Passages à Metz au mois de mai. 

Actuellement Gurshad travaille à l’écriture de son prochain projet, Mille et Une, un diptyque élaboré à partir de récits récoltés auprès de réfugiés LGBT et dont la création est prévue pour juillet 2018. 

Enfin, il est lauréat à la Villa Médicis Hors les murs 2017.

 

Son parcours

 

Gurshad Shaheman a été formé à l’ERAC. À sa sortie en 2003, il joue sous la direction de Thierry Bédard au Festival d’Avignon dans Qeskes de Reza Baraheni. La rencontre avec Baraheni est décisive et donnera lieu par la suite à de nombreuses collaborations – en tant qu’acteur, assistant à la mise en scène ou encore traducteur – notamment sous la direction de Thomas Gonzalez dans Tribunes au Festival Actoral à Marseille en 2011. 

 

Il a, entre autre, joué sous la direction de Fréderic Deslias, (Salopes de Dennis Cooper, Festival Etrange Cargo à la Ménagerie de Verre, Paris), d’Yves Borrini (Atteintes à sa vie, Théâtre du Rocher à la Garde), de Gilberte Tsaï (Ce soir on improvise, CDN de Montreuil)... 

 

Depuis 2012, il collabore régulièrement avec Les Patries Imaginaires, sous la direction de Perrine Maurin, en tant qu’acteur (Les Règles de l’art) ou dramaturge/comédien (Contrôle). Par ailleurs, il écrit et performe ses propres textes. Un ensemble de trois pièces intitulé Pourama Pourama a été créé à Marseille dans le cadre du festival des Rencontres à l’Echelle à La Friche de la Belle de Mai en novembre 2015 et repris au Théâtre de l’Echangeur à Bagnolet. En 2016, on le verra à l’écran dans Bougres de François-Olivier Lespagnol ainsi que sur scène dans Andromaque de Racine dirigé par Damien Chardonnet Darmaillacq au Théâtre du Phénix à Valencienne

 

" L’ERAC n’était pas l’école que je visais en premier lieu et au final je suis très heureux d’avoir été formé dans cette école plutôt que dans une autre. Le jeu y était au centre de l’enseignement bien sûr mais j’y ai aussi acquis mes outils d’analyse, une culture théâtrale solide, et surtout j’y ai appris à écrire. Les cours de Michel Corvin, les rencontres avec les auteurs et traducteurs, les stages d’écritures m’ont permis de ne pas me penser uniquement comme interprète mais plutôt comme un créateur capable de concevoir et réaliser un projet depuis son écriture jusqu’à sa création finale. Ce n’est qu’à postériori, quand je me retourne et que je regarde le chemin parcouru que je réalise combien les trois années passées à l’ERAC ont été fondamentales. "

Gurshad Shaheman