Comme je suis drôle on me croit heureux
du 29 mars au 1 avr. 2017
Montévidéo

Comme je suis drôle on me croit heureux

Télécharger

Tract à télécharger

d'après Edouard Levé, mise en scène Simon Delétang, avec Rosalie Comby, Chloé Lasne, Geoffrey Mandon et Alexandre Schorderet de l'ensemble 24

 

Représentations à Montévidéo Marseille

mercredi 29 mars à 21h

vendredi 31 mars à 20h

samedi 1er avril à 20h

 

Entrée gratuite, réservation obligatoire : 04 88 60 11 75 ou contact13@eracm.fr

 

Écrivain et photographe, Édouard Levé a laissé une oeuvre aussi sidérante que brève. Nous partirons de son ultime texte, Suicide qui s’adresse à un ami tragiquement disparu qu’il suivra dans le même geste après avoir remis le manuscrit à son éditeur en 2007. Nous ajouterons des extraits d’Autoportrait et d’OEuvres et nous nous inspirerons de son travail photographique afin de construire avec les élèves une proposition plastique, théâtrale et poétique.
Du dialogue des textes entre eux naîtra le portrait en creux de celui qui fut à la fois protagoniste et témoin, à moins que l’ami évoqué dans Suicide ne soit le double fantasmé et littéraire d’Edouard Levé et que le texte Suicide soit son véritable autoportrait.
J’ai choisi cette matière protéiforme, grinçante et radicale afin d’en explorer les possibles avec de jeunes artistes. Non destinés à la scène, ces textes doivent trouver leur juste résonnance, et l’école, qui est le dernier refuge face à l’efficacité marchande, est aussi cet espace de tentative et d’audace dont le résultat importe moins que le processus.
Ce sont leurs corps jeunes, qui porteront cette parole où la mort rôde comme un reptile glacé mais que l’humour sauve de l’abîme.
Édouard Levé a imaginé la tombe que son ami ferait construire en jouant sur les dates de naissance et de mort comme un pied de nez à la vie ; puisse le plateau être ce tombeau vivant qui rendra immortel ce testament littéraire.