Hamlet est mort, gravité zéro
21 mai 2014

Hamlet est mort, gravité zéro

Liens

Montévidéo

 

de Ewald Palmetshofer, Traduction de Laurent Muhleisen

Mise en lecture Anne-Claude Goustiaux,  avec Anthony Devaux, Laurène Fardeau, Adrien Guiraud, Lucile Oza, Jean-Baptiste Saunier, Aude Schmitter / Régie Yann Jaouen

Mercredi 21 mai à 20h30 - Les Mercredis de Montévidéo

Tarif unique 3€

 

« hamlet est mort. gravité zéro » n’en finit pas de commencer, le temps patine, le récit nous parvient en morceaux, jusqu’à ce que tout se déroule tellement vite qu’on ne soit pas tout à fait certain d’avoir bien compris. Rien ne se passe, et soudain, il est déjà trop tard. Si ressemblance il y a avec la pièce de Shakespeare, c’est bien celle-ci : un lent crescendo jusqu’au déchaînement des pulsions les plus morbides dans une sorte de grand « bouquet final ». Le hamlet de Palmetshofer, celui qui ne prend pas de majuscule et n’existe que dans le titre, serait plutôt le frère de celui d’Heiner Müller, appartenant comme lui à la machine du théâtre, gisant dans une pièce déconstruite, éventuel rôle dissocié de l’acteur qui pourrait le porter.

 

A-C Goustiaux

3 impasse Montévidéo – 13006 Marseille

04 91 37 97 35 – www.montevideo-marseille.com