• Coup de coeur
    4 juin 2015

    Coup de coeur

     le CORVIN neuf à moitié prix !

     

    Les éditions Bordas qui lancèrent en 1991 le Dictionnaire encyclopédique du Théâtre dirigé par Michel Corvin se consacrent désormais exclusivement aux livres scolaires et se débarrassent du stock. Il s’agit de la 4ème édition datant de 2008 : elle contient plus de 2.650 articles et, en 1583 pages et 1,200 kg, envisage l’univers du théâtre et des théâtres du monde entier, des origines à nos jours, sous tous leurs aspects : auteurs, acteurs, metteurs en scène, institutions théâtrales et troupes ; architectes, éclairagistes, décorateurs, peintres et scénographes ; concepts esthétiques, formes, genres, théoriciens et critiques ; données économiques, juridiques, institutionnelles et politiques… L’ouvrage, complété par une importante bibliographie est enrichi de trois index : des noms, des œuvres, de la pratique et de la théorie théâtrales.

    Pour empêcher que son fils préféré ne finisse en pâte à papier, Michel Corvin a racheté le tout et le propose aux amateurs de théâtre à moitié prix, soit 40 € au lieu de 85 € (prix chez les libraires). Pour l’acquérir il suffit d’envoyer à son adresse un chèque de 45€ (40€ pour le livre et 5 € pour les frais d’envois (qui sont en fait de 13 €). Les acheteurs de Cannes, Marseille et Paris peuvent se contenter d’un chèque de 40 €, la livraison y sera faite directement. Le produit net des ventes sera réservé pour le financement d’un volume (100/150 pages) de mise à jour 2015/2016 du Dictionnaire.

    Michel Corvin, 19, rue de la paix, 93260 les Lilas

    Adresse e-mail : michel.corvin@free.fr         tel : 01 57 42 99 95 (répondeur)


  • 4 juin 2015

    Comédie Française

     

    Comme chaque année, la Comédie Française a organisé des auditions afin de constituer la troupe des « Elèves-comédiens » de la Comédie Française pour la saison 2015/2016.

     

    A l’issue de ces auditions, six jeunes comédiens ont été sélectionnés, dont trois sortent cette année de l’ERAC : Théo Comby-Lemaître, Marianna Granci, Laurent Robert.

     

    Intégrer cette jeune troupe, approfondir leur pratique aux côtés d’artistes confirmés, sont pour eux une excellente façon d’entrer dans le monde professionnel.


  • l’IMMS - Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle
    1 juin 2015

    l’IMMS - Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle

    La Friche a démarré début mars 2014 le chantier de construction de l’Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle (IMMS) situé au 6/8 Rue François Simon 13003 Marseille.

    L’IMMS sera un lieu de formation et d’émergence autour des Métiers du spectacle, ouvert fin 2015. Il réunit l’Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes et l’Institut Supérieur des Techniques du Spectacle d'Avignon autour d’un projet commun consistant à développer un programme de formation dans les domaines artistiques et techniques du spectacle vivant (formation initiale et continue). Cet Institut accueillera notamment un CFA (Centre de formation des apprentis) des métiers du spectacle ainsi que la 3ème année de l’ERAC. Il constituera une passerelle entre la formation et la professionnalisation.

    Ce bâtiment, d'une superficie totale de 2 500 m² sur 5 niveaux rassemblera des salles de cours, un plateau numérique, des salles de répétition, une salle de conférence, des espaces d'ateliers et une petite salle de spectacle – atelier théâtral. Ce lieu, par son architecture, son organisation fonctionnelle et les techniques utilisées, sera un stimulateur de la création, un outil performant qui associe la formation et l'enseignement, la création de spectacle et l'ouverture au public.

    Suivez l’évolution du chantier grâce à ce lien : http://www.devisubox.com/dv/dv.php5?pgl=Project/interface&dv_project_sProjectName=imms


  • Averroes Junior / Ateliers d'écriture
    1 juin 2015

    Averroes Junior / Ateliers d'écriture

     

    Dans le cadre du Programme Averroes Junior, ont été mis en place pour l’année 2015 des Ateliers d’écriture auprès de 8 établissements scolaires de Marseille (Lycée Léau, Lycée Léonard de Vinci, Lycée Colbert, Collège Henry Wallon, École National, École St André Condorcet, École Henri Rabelais, et ses environs (Collège Marcel Pagnol Martigues). Ces ateliers se déroulent dans les établissements scolaires, en partenariat avec le CIPM (Centre international de Poésie Marseille) et l’ERAC (École régionale d’acteurs de Cannes).

     

    Français, arabe, turc, comorien, mahorais, kurde… les langues circulent de classe en classe, d’école en lycée, et résonnent dans les ateliers Averroès Junior. Elles inventent une partition inédite grâce à l’orchestration des deux auteurs intervenants, Jihane El Meddeb et Nicolas Tardy, des enseignants et, pour la première fois, des élèves-comédiens de l’ERAC

     

    Valentine, Nina, Fabien et les autres… Quand l’ensemble 22 de l’ERAC débarque dans les établissements, il a dans sa besace son amour des textes, son envie de créer le dialogue et de débarrasser les esprits des stéréotypes liés au théâtre. Aux élèves, il veut « donner des outils pour faire entendre leurs paroles chargées d’émotions » ; aux lycéens, il explique que « c’est un atout de savoir s’exprimer en public, qu’ils seront mieux préparés pour les entretiens ». Mais quel que soit le niveau, l’enjeu est le même : « c’est avant tout la prise de parole sur sa pensée et son écriture ». Et le statut d’élèves-comédiens fait tomber les barrières ! « On a l’avantage de ne pas être prof. Avec nous le théâtre peut devenir autre chose » comme s’échauffer le corps et la voix ou apprendre à faire une pause pour laisser le texte respirer, ou encore garder le rythme. Loin des problématiques d’analyses et de rhétoriques sur le jeu par exemple, Valentine, Nina et Fabien se retrouvent au CDI « avec une moquette verte et face à des questions concrètes ». Pas vraiment un plateau de théâtre ! Par ricochet, l’atelier est le lieu où les comédiens s’interrogent sur leurs pratiques : « comment dire ce que l’on apprend, comment on l’assimile et comment on le transmet ? Qu’est-ce que je leur réponds ? Quels éléments je leur donne ? ». Pour tous le jeu en vaut la chandelle car « il y a des moments de grâce, de justesse, des rencontres. Il y a comme une évidence : l’ado ou le pré-adulte passe par le vrai plaisir. À travers ça, nous semons une petite graine. »