• Hercule dans une histoire à la grecque
    du 7 juil. au 30 août 2016

    Hercule dans une histoire à la grecque

    écriture et mise en scène Fabien Gaertner - Comédie musicale et familiale - à partir de 3 ans

     

    du 7 au 30 juillet à 10h30 au Théâtre le Rouge Gorge, Festival d'Avignon

    du 3 au 30 aoît au Théâtre du Gymnase, Paris

     

     


  • Amadeus
    du 13 juil. au 20 nov. 2016

    Amadeus

    de Peter Shaffer, adaptation Patrick de Longree, mise en scène Alexis Goslain, avec notamment Lucas Tavernier

     

    du 13 juillet au 6 août 2016 à l'Abbaye de Villers-La-Ville (Belgique)

    du 26 octobre au 20 novembre au Théâtre Royal des Galeries, Bruxelles

     

     


  • Parenthèse
    du 20 juil. au 31 août 2016

    Parenthèse

    un film de Bernard Tanguy, avec notamment Sophie Verbeeck

     

    sortie en salles le 20 juillet 2016

     

    http://www.rezinaprod.com/parenthese.htm


  • Improvisator
    du 30 juil. au 26 août 2016

    Improvisator

    Le chien et l'hélicoptère, un spectacle écrit, mis en scène et interprété par Franck Magis et Guillaume Cantillon - Le Cabinet de Curiosités

     

    samedi 30 juillet au festival Les Copains d'abord, Vieussan

    du 17 au 20 août au festival d'Aurillac

    vendredi 26 août à l'Espace Jean Vilar, Pierrefeu

     

    Improvisator s‘appelle Improvisator, mais Improvisator n’a jamais rien improvisé. Improvisator reconnaît volontiers qu’il est ringard et que ses textes sont dépourvus du moindre intérêt. Improvisator ne joue pas pour l’amour de l’art, mais plutôt pour l’argent. Improvisator est intéressé et inintéressant. Cette année, après 16 ans d’absence, ce sera le come-back d’Improvisator, un peu comme celui d’Elvis : gros ventres, sudation excessive liée à une surconsommation d’alcool et de charcuterie, une conviction un peu forcée, une tendance un peu réac, mais tout de même, une sorte de mythe. 16 ans d’absence, 16 ans de joie et de prospérité pour les festivals du monde entier. Mais hélas, Improvisator revient pour infliger son spectacle navrant, et tirer tout le monde vers le bas. Un soi-disant nouveau spectacle d’ailleurs, pompeusement appelé : « Le chien et l’hélicoptère ». Mais ne nous y trompons pas, ce ne sera qu’un ramassis de vieux textes porté par deux quadragénaires imbéciles s’agitant vainement et risquant à tout moment la rupture d’anévrisme. N’allez pas voir Improvisator.