Les Ateliers de la pensée
du 8 au 18 juil. 2019
Avignon Université - Site Louis Pasteur Supramuros

Les Ateliers de la pensée

L’HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE MISE EN EXAMEN

Avec la Revue du Crieur, Médiapart, Entre-temps

 

L’Histoire mondiale de la France, dirigée par Patrick Boucheron, a été admirée, copiée, rejetéen mais rarement critiquée. Il est temps d’en faire une relecture et une mise en perspective en compagnie de ses auteurs. Animé par Joseph Confavreux.

 

Lecture de textes par les élèves comédiens de l'Ensembel 26 : Brissy Ghadout Marc Henry, Flora Chéreau, Sophie Claret, Samuel Diot, Léa Douziech, Juliette Evenard, Ana Maria Haddad Zavadinack, Thibaut Kuttler, Tamara Lipszyc, Nans Merieux, Eve Pereur, Robin Redjadj, Lucas Sanchez, Antonin Totot.

 

---------------------

 

8 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE DÉPEUPLÉE ?

À PARTIR DE « 1848. LE PRINTEMPS DES PEUPLES »

L’Histoire mondiale de la France, en faisant la part belle aux grandes dates, verse-t-elle dans une histoire des grands hommes ? Le peuple est-il, sinon absent, du moins négligé dans un tel récit ?

Avec Patrick Boucheron professeur au Collège de France, Quentin Deluermoz maître de conférences à l’université Paris 13

 

9 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE EXCEPTIONNELLE ?

À PARTIR DE « 1883. DU ZAMBÈZE À LA CORRÈZE, UNE SEULE LANGUE MONDIALE »

Une « histoire mondiale » constitue-t-elle une cote mal taillée pour un pays comme le nôtre ? Faut-il distinguer les projets d’histoire mondiale, d’histoire globale, d’histoires à parts égales ?

Avec Patrick Boucheron professeur au Collège de France, Pierre Singaravélou professeur à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et coordinateur de l’Histoire mondiale de la France

 

10 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE DÉSORIENTÉE ?

À PARTIR DE « 1961. LES DAMNÉS DE LA TERRE PLEURENT FRANTZ FANON »

Une alternative à une Histoire mondiale de la France ne serait-elle pas, plutôt que le classique roman national ou une prétendue histoire populaire, une histoire des lieux ?

Avec Patrick Boucheron professeur au Collège de France, Emmanuelle Loyer professeure des universités à Sciences Po Paris

 

11 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE IDÉOLOGIQUE ?

À PARTIR DE « 1968. UN SPECTRE HANTE LA PLANÈTE »

Ceux qui ont attaqué l’Histoire mondiale de la France ne sont-ils que des obsessionnels de l’identité française ? Et, à l’inverse, cette histoire n’est-elle pas trop consensuelle, voire centriste ?

Avec Ludivine Bantigny maîtresse de conférences à l’université de Rouen–Normandie, Patrick Boucheron professeur au Collège de France

 

15 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE EN MIETTES ?

À PARTIR DE « 1209. SUS AUX HÉRÉTIQUES ! »

Faire une histoire par les dates, même si cela permet de ne pas intimider le lecteur, est-ce que cela produit

un récit cohérent ou une histoire en miettes, discontinue, au risque du cadavre exquis ?

Avec Florian Mazel professeur d’histoire médiévale à l’université Rennes 2 et coordinateur de l’Histoire mondiale de la France

 

16 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE PATRIOTIQUE ?

À PARTIR DE « 1994. LE GÉNOCIDE DES TUTSIS »

Alors qu’ici l’Histoire mondiale de la France a été accusée par les conservateurs de diluer notre récit national, on juge ailleurs que ce projet éditorial continue

de négliger les erreurs du pays.

Avec Hèlène Dumas historienne et auteure de Le Génocide au village. Le massacre des Tutsi au Rwanda (Seuil)

 

17 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE MÉTISSÉE ?

À PARTIR DE « 1923. À LA CROISÉE DES EXILS »

L’Histoire mondiale de la France a été accusée de mener la guerre au « roman national ». Au-delà de ces accusations, comment faire une histoire-monde qui ne soit pas seulement une histoire métissée ?

Avec Anouche Kunth chargée de recherches au CNRS

 

18 JUILLET 11H À 12H30 – UNE HISTOIRE HÉGÉMONIQUE ?

À PARTIR DE « 360. PARIS VAUT BIEN UN EMPIRE »

L’Histoire mondiale de la France ne reflète pas une école historique ni une position politique en particulier. Est-ce cela qui explique qu’elle ait été aussi peu critiquée ?

Avec Yann Potin chargé d’études documentaires aux Archives