• CONCOURS 2018
    du 1 déc. 2017 au 31 janv. 2018

    CONCOURS 2018

    LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES jusqu'au 1er février 2017

    https://eracm.fr/le-concours/formulaire-d-inscription

     

    premier tour du 22 au 30 mars 2018 à Marseille

    second tour et stage du 23 avril au 1er mai 2018 à Cannes


  • Les grimaçants / partenariat avec l'AMU
    du 10 au 12 janv. 2018
    IMMS

    Les grimaçants / partenariat avec l'AMU

    Pour la première fois cette année, dans le cadre du partenariat entre Aix-Marseille Université et l’ERACM, un projet de recherche porté par une étudiante en Master «Dramaturgie et Écritures Scèniques » reçoit un soutien technique et est présenté au public à l’IMMS.

     

    un projet de recherche proposé par Pauline Georger, avec Marcelle Basso, Hervé Lavigne, Camille Radix et Laurent Robert

     

    mercredi 10 et jeudi 11 janvier 2018 à 19h

    vendredi 12 janvier 2018 à 21h 

    Studio de répétition - IMMS - Friche la Belle de Mai - 13003 Marseille

     

    Entrée gratuite, réservation indispensable au 04 88 60 11 75 ou par mail contact13@eracm.fr

     

    Une pièce. Elle est carrée, elle est ronde, elle est filiforme, triangle, losange, plate, aiguë, rocher, caillou, pelage, sombre, lumineuse, éclatante de blancheur, dégoulinante de passion. Elle est un endroit, elle est l’endroit de ces quatre personnages qui se retrouvent ensemble face à des murs pour leur parler. Une confrontation au fond de chacun pour se laisser tomber jusqu’au... De la parole au scromeleu gribouillis qui gribouille d’un corps qui ne sait plus et d’une voix qui ne sait pas. Une scène à nu, tâtonnante, qui dit-vague, vogue, vole.

     

    Ce projet est une première écriture qui a débuté en janvier 2016, il s’élabore depuis plus d’un an dans le cadre du master « Dramaturgie et Écritures Scéniques » à l’université Aix-Marseille et tend à se professionnaliser en 2017/2018.


  • L'heure où nous ne savons rien, ni des uns, ni des autres...
    du 10 au 12 janv. 2018
    Salle Michel Corvin - IMMS

    L'heure où nous ne savons rien, ni des uns, ni des autres...

    un projet de recherche d'après Peter Handke, mené par Nathan Roumenov

    avec les élèves-comédiens de l'ensemble 25 : Mathilde Bigan, Raphaël Bocobza, Fernand Catry, Pauline d'Ozenay, Anouk Darne-Tanguille, Nino Djerbir, Nicolas Gachet, Morgane Peters, Tamara Saade, Angelica Tisseyre-Sekiné, Clémentine Vignais

     

    mercredi 10 et jeudi 11 janvier 2018 à 21h

    vendredi 12 janvier 2018 à 19h 

    Salle Michel Corvin - IMMS - Friche la Belle de Mai - 13003 Marseille

     

    Entrée gratuite, réservation indispensable au 04 88 60 11 75 ou par mail contact13@eracm.fr

     

    À partir de figures poétiques silencieuses traversant une place publique, quelles histoires pouvons-nous raconter, et comment ? C'est en se confrontant au plateau que nous écrivons ensemble. C'est en s'imposant des contraintes d'espace que nous cherchons nos libertés de jeu. Comment une parole qu'on croyait propre à soi, vibre dans les mots d'un autre ? Comment nos corps, moraux et physiques existent-ils les uns face aux autres ? De ces questions est né ce travail d'écriture collective. C'est en partant de ce que nous sommes que nous traverserons l'espace public de Peter Handke, que nous rencontrerons ces figures poétiques, pour aller vers nous, vers vous, vers les autres...

    Nathan Roumenov


  • Mille et un ventres
    du 24 au 26 janv. 2018
    IMMS

    Mille et un ventres

    un projet de recherche proposé par Tamara Saade

    avec les élèves-comédiens de l'ensemble 25 : Mathilde Bigan, Raphaël Bocobza, Fernand Catry, Pauline d'Ozenay, Nino Djerbir, Nicolas Gachet, Mouradi M'Chinda, Clémentine Vignais

     

    mercredi 24, jeudi 25 et vendredi 26 janvier 2018 à 20h

    IMMS - Studio de répétition - Friche la Belle de Mai - 13003 Marseille

     

    Entrée gratuite, réservation indispensable au 04 88 60 11 75 ou par mail contact13@eracm.fr

     

    “Je remercie les producteurs français d’avoir soutenu ce film”.
     

    C’est l’histoire de mille et une histoires, retrouvées mille et une fois, offertes par la langue d’un conteur marron, ornée à l’arme blanche. Sur la toile luisante des contes occupés, des hommes et des femmes enjambent les violeurs de leur propres histoires, décapitent leurs écrans de télévision, prennent les armes et réitèrent l’explosion, comme des acteurs. C’est l’histoire de têtes brulées par les sourires superposés de sauveurs qu’on a pas appelés. Encore vous, toujours vous dans nos ventres qui suent comme une baleine, une tumeur inconnue. Nos hôtels pour vos plaisirs. Bienvenue.

     

    Une superproduction réunit une équipe pour tourner les Mille Et Une Nuits après un voyage au Liban. Ils ont en main plusieurs versions et traductions des Nuits. Le tournage ressemble à une machine géante aux rouages détraquées par la fabrique des images et des discours véhiculés qui s’y dissimulent. Mais elle doit continuer à tourner car il y a un pacte d’une urgence importante, comme celui de Sheherazade qui raconte des histoires pour sauver sa tête. Tamara Saade