• Festival Musiques Interdites
    13 sept. 2014
    Grand Plateau, Friche la Belle de Mai

    Festival Musiques Interdites

    « Qui rapportera ces paroles ? Schoenberg-Hersant » - oratorio

    Friche la Belle de Mai – Grand plateau

    Création en présence du compositeur Philippe Hersant

    4 récitants, élèves de 2ème année de l'ERAC : Valentine Basse, Nina Durand-Villanova, Paul Pascot, Laurent Robert - sous la direction d'Alain Zaepffel

     

    En collaboration avec l'Ensemble Télémaque, l'IICCMode de Marseille et des collégiens récitants de Zone d'Education Prioritaire

     

     « Pierrot Lunaire » Arnold Schoenberg – Alain Giraud

    « Qui rapportera ces paroles ? » Philippe Hersant – Charlotte Delbo

    « Lebenslauf » Philippe Hersant – Friedrich Hölderlin

     

    Ensemble Télémaque

    Raoul Lay direction

    Brigitte Peyré soprano

    Nicolas Cavallier baryton-basse

    Philippe Adrien Accessoires-costumes-installations scéniques

    Dominique Pichou peintre scénographe (performance)

     

    Arnold Schoenberg, père de la musique moderne, compositeur honni par l’Allemagne nazie, Doktor Faustus pour Thomas Mann et au final théoricien de l’avant-garde dont l’ombre portée dépassera le siècle, figure sans conteste l’astre autour duquel se satellise la pensée musicale moderne.

     

    Philippe Hersant, compositeur français d’aujourd’hui traversé par les fantômes des auteurs les plus lyriques, nous parle du « cours de la vie », du berceau à la tombe en choisissant certains poèmes d’Hölderlin.

    En hommage à la résistante Charlotte Delbo, Musiques Interdites a commandé au compositeur une œuvre vocale sur un poème extrait de la pièce Qui rapportera ses paroles? inspirée de la trilogie Auschwitz et après. Un oratorio intense et fragile, entre les univers musicaux du présent et du passé, servi, avec délicatesse, profondeur et inquiétante étrangeté, par de jeunes récitants et l'Ensemble Télémaque.

     

    Médiation culturelle et pédagogique

     « Formation au rôle de récitant et à l’art de la prosodie»

    Février-Juillet 2014 Lycée Victor Hugo, Collèges Longchamp et Belle de Mai – Marseille

    A l’invitation de Michel Pastore, des élèves de 2ème année de l’ERAC ont participé à la création de la version scénique du « Pierrot Lunaire ».

    Cette production intitulée « Qui rapportera ces Paroles ? Schoenberg-Hersant » met l’accent sur le rôle essentiel d'un chœur-récitant.

    Ils sont intervenus dans plusieurs classes de lycées et collèges des 1eret 2ème arrondissements de Marseille situés en Zone d’Education Prioritaire afin de mener un travail sur la poésie et la prise de parole en public à partir du texte originel d’Albert Giraud. 10 lycéens – pour la plupart primo arrivants - participent en tant que récitants à la création de l’œuvre.

    Les élèves acteurs de l’ERAC poursuivent leur accompagnement en les préparant à la représentation publique du « Pierrot Lunaire » à laquelle ils se joindront comme récitants.

    Cette médiation est aussi relayée par l’IICCMode dont les élèves de 2ème année conçoivent et réalisent les costumes des lycéens.


  • IMAGO au Festival Temps d'Images
    25 sept. 2014
    Le 104

    IMAGO au Festival Temps d'Images

    Cyril TESTE

     

    Dans le cadre de Temps d'Images, projection au 104 le jeudi 25 septembre à 19h

     

    réalisation Cyril Teste

    avec les élèves-comédiens de l'ensemble 21 

    Anna Carlier, Anthony Devaux, Capucine Ferry, Alexandre Finck, Adrien Guiraud, Laureline  Le Bris-Cep, Maximin Marchand, Léa Perret, Geoffrey Perrin, Juliette Prier, Lisa Spatazza, Gonzague Van Bervesseles, Chloé Vivares

     

    L’histoire

    Un groupe d'étudiants séquestre un jeune du lycée dans une maison isolée. Sans aucun contact avec le monde extérieur,  ils prendront soin de lui, de ses affaires, feront tout pour que dans son isolement il puisse garder sa dignité. D’un coté les jeunes remettent en question leurs actes, de l’autre le jeune commence à basculer dans une désociabilisation. 

    Peut-on décider de tout perdre, de partir et de ne plus jamais revenir ? Telle est l’expérience d’une jeunesse qui s’engage dans le chemin de l’évaporation. Cyril Teste écrit un long-métrage qui retrace l’histoire d’un adolescent volontairement séquestré par ses camarades...

     


  • Nous habiterons Détroit
    du 25 sept. au 29 oct. 2014

    Nous habiterons Détroit

    Julien GOSSELIN

     

    de Sarah Berthiaume, mise en espace Julien Gosselin, dans le cadre d'actOral.14, avec les élèves-comédiens de l'ensemble 22

    L'Usine C à Montréal : mardi 28 octobre et mercredi 29 octobre

    Montévidéo Marseille : jeudi 25 septembre à 20h30 et vendredi 26 septembre à 21h

    Ils sont trois, quinze ou dix-mille. Ils font des plans d'avenir. Ils projettent un départ, un vrai, un grand, à bord d'un cargo de marchandises. Ils sont jeunes et pourtant, il n'ont plus beaucoup de temps. Quelque chose les guette. Une crise, peut-être. Ou une pandémie. Ou peut-être simplement l'envie de ne pas partir. 
     
     
    "Nous habiterons Détroit
    Et gavés de légumes, d'herbes grasses et d'écrous
    Nous nous endormirons
    Dans vos usines désertes
    Les pieds coupés par le verre
    Et le ventre au soleil".
     
    Depuis 2007, l'ERAC et le Festival actoral collaborent très régulièrement sur des projets communs d'écriture et de mise en espace de texte contemporain avec les élèves de l'école.
     
    L'Usine C à Montréal et le Festival actoral à Marseille se sont associés pour élaborer un projet d’échange franco-québécois, en soutien à la création la plus contemporaine. Fruit de deux années de collaboration entre Actoral et L’Usine C, un focus franco-québécois est ainsi proposé à l’automne 2014. La mise en espace d'une commande d'écriture faite à l'auteure québécquoise Sarah Berthiaume par le metteur en scène Julien Gosselin avec les 14 élèves de l'ensemble 22 fait partie intégrante de ce focus.