• Et toi (moi), tu penses qu'au retour tu n'auras qu'à tendre la main pour l'attraper ?
    du 1 au 2 oct. 2015
    Salle Michel Corvin - IMMS

    Et toi (moi), tu penses qu'au retour tu n'auras qu'à tendre la main pour l'attraper ?

    Texte et mise en espace Marielle Pinsard, avec Salim-Eric Abdeljalil, Marina Cappe, Lorry Hardel, Audrey Lopez, Julien Masson, Pauline Parigot, Florent Pochet

     

    représentations le 01/10 à 21h et le 2/10 à 19h30 - réservations : 04 91 94 53 49 / resa@actoral.org / site actoral - tarifs : 5€, 8€, 10€

     

    dans le cadre d'actoral.15, festival des arts et des écritures contemporaines

    Le spectacle, basé sur la biographie de sept élèves de la 3ème année de L'ERAC, peut s'apparenter, dans ma conception toute personnelle du travail, à un lancer de boomerang : le centre de gravité est situé "quelque part" dans le vide crée par les pales tout en étant en relation obligée avec la courbe de sa trajectoire. En équilibre entre ces paramètres de jeu quelque peu abstraits, les élèves s'improviseront peu à peu maîtres d'un point commun au groupe, qui deviendra la trame dramaturgique de cette pièce de théâtre. Ce thème de la biographie, qui est forcement toujours différent et qui ne comporte au final aucune improvisation dans son rendu scénique, m'occupe depuis plusieurs années tant auprès des élèves des écoles de théâtre que auprès des comédiens professionnels.

     


  • Concert Orchestre Régional PACA
    2 oct. 2015
    Mouans-Sartoux

    Concert Orchestre Régional PACA

    avec des lectures des élèves de l'ERAC, sous la direction d'Alain Zaepffel

     

    vendredi 2 octobre à 19h dans le parc du Château


  • La République de Platon
    du 2 au 4 oct. 2015
    Cannes
    Mouans Sartoux

    La République de Platon

     

    Vendredi 2 octobre à 20h30 - Cannes - CHANGEMENT DE LIEU : CARREAU DU MARCHE FORVILLE

    Samedi 3 et dimanche 4 octobre à 15h - Parvis du château - Mouans Sartoux

    La Ville de Cannes et le Festival du Livre de Mouans-Sartoux accueillent deux épisodes de ce feuilleton philosophique - mise en espace Grégoire Ingold, avec Valentine Basse, Julie Cardile, Grégor Daronian Kirchner,  Nina Durand-Villanova et Florine Mullard.

    ENTREE LIBRE

    Depuis deux ans le Festival d’Avignon a proposé à l’ERAC de réfléchir à la façon de faire entendre pendant le festival La République de Platon dans sa traduction / adaptation par Alain Badiou, en le diffusant au plus large public possible. Suite aux différents échanges entre les deux structures est né le projet La République de Platon. Durant toute la période du Festival d'Avignon, du samedi 4 juillet au vendredi 24 juillet 2015, chaque jour, à l'heure de midi, les comédiens de l'ERAC entourés des amateurs ayant participé à ce projet ont fait entendre un épisode de La République de Platon.

     

    VIDEOS - à retrouver sur le site de Théâtre Contemporain

     

    Teaser La République de Platon : http://www.theatre-video.net/embed/Kt4lh6lA

     

    Avec Radio Campus et la Semaine de la création sonore, interview de Paul Pascot et Hermine Yollo

    http://www.theatre-video.net/embed/vRUIUU3h

     

    Échange artistes-spectateurs sur "la République de Platon" : http://www.theatre-video.net/embed/zCXCgjbu

     

    Conférence d'Alain Badiou "L'amour pour faire mentir l'individualisme" 

    http://www.theatre-video.net/embed/lVXYNOVR


  • Place to be
    du 7 au 8 oct. 2015
    Salle Michel Corvin - IMMS

    Place to be

    Texte et mise en espace Dorian Rossel, avec Maxence Bod, Johanna Bonnet, Julien Breda, Klara Cibulova, Leslie Granger, Antoine Laudet, Glenn Marausse

     

    représentations le 07/10 à 20h45 et le 8/10 à 19h30 - réservations : 04 91 94 53 49 / resa@actoral.org / site actoral - tarifs : 5€, 8€, 10€

     

    dans le cadre d'actoral.15, festival des arts et des écritures contemporaines

    Ce spectacle revisite une trilogie crée il y a 10 ans (Les jours heureux, Gloire & Beauté, Libération sexuelle). Je souhaite aujourd’hui re-questioner ces créations avec une nouvelle génération de comédiens. Qu’en est-il aujourd’hui de nos vies mosa- ïques? Quels modèles choisir lorsque les repères partent dans tous les sens? Lorsqu’il s’agit d’inventer sa vie parmi des mondes contradictoires ? Comment construire sa petite fabrique d’identités? Sans désillusion ni cynisme, Place to be interroge la place de l’individu dans un monde où les cadres traditionnels ont éclaté. Il le fait avec douceur, allégresse, humour et dérision. Entre la difficulté de trouver sa place dans le collectif et le bonheur à pouvoir se rêver dans des rôles multiples. Car derrière la perte des grands récits émerge aussi la possibilité de s’inventer une vie, des vies, un foisonnement de vies…