UNE VISITE INOPPORTUNE

05 > 07 MAI 2022
FRICHE BELLE DE MAI MARSEILLE

PROJETS DE RECHERCHE

Pendant la dernière année de leur cursus les futurs comédiens ont la possibilité de travailler sur un projet de recherche. Chaque responsable de projet retenu doit constituer une distribution avec les autres comédiens de sa promotion, l’école apportant un soutien technique à l’opération. Une esquisse de ce travail est présentée au bout de trois semaines de répétitions. Il ne s’agit pas de mise en scène mais plus d’une expérimentation destinée à placer l’acteur face à son obligation de construction et de proposition ; elle vise à conforter l’autonomie et la responsabilisation de chacun des partenaires de ces projets.
Didier Abadie


UNE VISISTE INOPPORTUNE

Une pièce de Copi
Un projet de recherche d'Aurélien Baré

Avec 6 élèves/comédien.ne.s de l'Ensemble 29
Eloïse Bloch
Antoine Bugault
César Caire
Marie Champion
Pierrick Grillet
Joseph Lemarignier


NOTE D'INTENTION

« Rien n’est sérieux en ce bas monde que le rire » nous dit celui qui passait ses premières phrases de roman à l’épreuve du « Gueuloir » en les proférant, pour voir si elles tombaient bien dans l’oreille. Gustave Flaubert met ainsi l’accent sur une composante du comique qui me semble fondamentale. Laisser percer le tragique lorsque l’on traite une pièce considérée par le grand public comme comique me semble être la chose la plus pertinente à faire.
Copi, parfois à juste titre, est considéré comme un auteur à la fibre comique, voire burlesque. D’abord par les personnages qu’il déploie, puis par les sujets qu’il aborde, et par la manière dont il les traite. Mais cela n’enlève rien au tragique de certaines situations.


Dans Une Visite Inopportune, Copi nous livre sa pièce la plus sérieuse. Cyrille, ancien grand acteur, malade du sida, doit faire face à son destin : il est en train de mourir et c’est inéluctable. Impossible de faire l’impasse, donc, sur la situation tragique et ses enjeux, qui irriguent malgré tout les dialogues et les situations internes qui sont certes comiques – car la Mort, il l’affuble du manteau de la folle diva, Regina Morti, qui peut être aussi interprétée comme le double fantasmé du protagoniste.


Copi semble donc nous proposer une voie ironiquement tragique, mais joyeuse, tout en l’inscrivant dans une tradition théâtrale, par un nombre incalculable de références plus ou moins flagrantes. On peut compter parmi celles-ci : le poème La cogida y la muerte de Garcia Lorca, La cerisaie de Tchekhov, Le Fil à la patte et On purge bébé de Feydeau, par exemple. Comme Victor Hugo, qui fait un poème-tombeau à sa fille avec son poème Demain dès l’aube, Copi fait un pièce-tombeau à son personnage, et donc par extension à lui-même, et aux malades du sida avec Une Visite Inopportune, en l’inscrivant dans une lignée artistique plus large que lui. Copi inscrit Cyrille, et ce qu’il représente, dans la grande histoire de la littérature et du théâtre.


Après avoir commencé à explorer l’impact que la « Grande Histoire » a sur les histoires individuelles dans mon projet personnel de première année autour de L’Enfant Trouvé de Heiner Müller, j’ai envie, avec Une Visite Inopportune de Copi, de porter mon questionnement sur le rapport d’un individu qui se présente comme «différent» avec l’inéluctable, notre destin commun : la mort. Qu’est-ce qui s’offre à nous face à la perspective de la mort ? Encore plus lorsqu’il s’agit d’une mort prématurée ? Quelle fin veut-on, que ce soit dans un rapport personnel ou interpersonnel ? Voudrions-nous, à l’aube de la Grande Inconnue, revivre certains beaux souvenirs, ou en vivre d’autres que nous n’avons pas eu la possibilité de nous faire ?


Sommes-nous face à la réalité ? Face à un rêve opiacé ? Face au film de sa vie qui défile devant ses yeux ? Autant de questions qui m’animent dans la recherche autour de cette pièce.
Mon envie est donc de me plonger dans ce que cette histoire a de touchant, sans craindre le rire qui fait partie intégrante de la pièce. Mon envie est de tenter de résoudre l’énigme de cette pièce-testament, écrite par Copi juste avant à sa mort – il mourra avant la fin des répétitions- qui est forcément, à l’image de son auteur, bien plus complexe qu’elle n’y paraît.

Aurélien Baré

Une visite inopportune de Copi est édité par Christian Bourgois, 2018 (In Copi/Théâtre).


Présentations
Jeudi 05 mai 2022 - 20h00
Vendredi 06 mai 2022 - 20h00
Samedi 07 mai 2022 - 20h00

Lieu
IMMS - FRICHE LA BELLE DE MAI